Évènement


Extrait du blog de Jack Dion pour Marianne.

Rideau !
Le carré rouge de la colère flotte sur Avignon (mais le spectacle continue)
Jack Dion | Jeudi 10 Juillet 2014 / Marianne.Curieux festival d’Avignon où spectacle et combat se mêlent en permanence sous des formes diverses. Cela se voit aussi bien dans le In pour « Orlando ou l’impatience » d’Olivier Py, que dans deux pièces du Off, « Souterrain blues » de Peter Handke, mis en scène par Xavier Bazin, et « Au dehors » d’Alain Ubaldi.

Avec « Souterrain Blues », de Peter Handke, mis en scène par Xavier Bazin, dans le Off, on est assuré de ne pas sombrer dans l’enflure verbale. Chez Handke, un mot est un mot. Il est pesé au trébuchet, étudié, raboté si nécessaire, pour viser juste et n’en pas dire plus qu’il ne faut.

Handke conte l’histoire d’un homme (superbe Yann Collette) qui recherche la beauté humaine, et qui accuse les gens ordinaires de lui barrer la route de cette quête tant ils sont obsédés par des choses de la vie secondaires, bassement matérielles, viles, méprisables.

Tout en marchant en long et en large sur la scène (On marche beaucoup, chez Handke), Yann Collette déverse sa bile sur ses contemporains, un peu à la manière d’un Thomas Bernhard, l’autodestruction en moins. Il leur reproche de passer en permanence à côté de l’essentiel, de se complaire dans le superficiel. Il les apostrophe, il les interpelle, il les provoque, il les injurie, en quête de cette unique question : « Où es-tu passée beauté humaine ?»

Soudain surgit sur scène une superbe brune (Véronique Sacri) qui fait office de Scud envoyé à la figure de l’atrabilaire masculin. Elle inverse les rôles. A l’homme pétrifié par la femme venue du néant, elle oppose la jeunesse, la sensualité, la provocation et la réalité de l’humaine condition.

Dégage ! lui dit-elle. Vas vivre sur une planète isolée, calcifié que tu es par les flatulences de la beauté perdue, pars pour le Paradis inhabité. Et l’on voit alors l’homme aveuglé venir ses réfugier dans les bras de la belle, comme s’il avait soudain réalisé que sa quête de l’impossible lui avait fait rater l’essentiel. Un très grand moment de théâtre, assurément.

* « Souterrain Blues » de Peter Handke, par la Compagnie La Bataille, mise en scène Yann Collette, Collège de la Salle jusqu’au 27 juillet (04 32 76 20 33), festival Off.

 

souterrain_blues_34souterrain_blues_35souterrain_blues_37Je joue actuellement dans Souterrain Blues de Peter Handke , au Collège de la Salle à Avignon, tous les jours à 11h45, du 5 au 27 juillet 2014; en compagnie de Yann Collette. La mise en scène est de Xavier Bazin.
Voici une petite revue de presse du spectacle :
Je joue actuellement, et jusqu’au 17 janvier 2012 : FILLE DU PARADIS, d’après le roman autobiographique Putain de Nelly ARCAN, au théâtre Essaïon (Paris) tous les lundis et mardis, à 21h30. http://www.essaion-theatre.com/spectacle-fille-du-paradis-409.html
Voici une petite revue de presse du spectacle :

63ème Festival d'AvignonFin avril, nous avons commencé les répétitions des Cauchemars du gecko, de Jean-Luc RAHARIMANANA. La mise en scène est de Thierry Bedard.
Les cauchemars du gecko est une création, par fragments, et vient d’une commande de Thierry Bedard à Jean-Luc, l’auteur. En effet, il a demandé pour Avignon 2009, à Jean-Luc RAHARIMANANA d’écrire pour six acteurs et un musicien, un état du monde vu d’un des pays les plus pauvres du monde : Madagascar.
Abus de pouvoir des pays riches sur les plus pauvres, capitalisme outrancier, orgueil occidental, violences ordinaires faites aux plus démunis, laissés pour compte, esclavagismes et hypocrisies de nos sociétés dites « modernes », l’Afrique mourante et toutes nos indifférences, un monde qui s’éteint…
Le travail est douloureux car il nous questionne dans nos quotidiens mais voilà le sujet le plus essentiel auquel j’ai eu affaire depuis des années. Nous sommes en plein travail mais je vous invite à venir à Avignon, cet été, car Les Cauchemars du gecko sera joué dans le IN du 20 au 25 juillet (OFF le 23 juillet), au gymnase Aubanel. Pour tous renseignements et plus d’informations, vous pouvez consulter le site du festival d’Avignon.
Venez nombreux ! Et malgré la violence du propos, beaucoup d’humour y fuse, et ce, grâce à l’intelligence lucide, acide et caustique de RAHARIMANANA et à l’acuité de Thierry BEDARD.

Je jouerai donc à nouveau dans Le Misanthrope de Molière, mise en scène de Enrico Di Giovanni, du 8 janvier 2009 au 21 février 2009, dans le rôle de Célimène.
Les horaires sont : du mercredi au vendredi à 20h30, le samedi à 17h et 21h, le dimanche à 15h.
Réservations au : 01 43 31 11 99. Théâtre Mouffetard, 73 rue Mouffetard, 75005 Paris. Métro : Place Monge. theatremouffetard.com.

Voici une petite revue de presse du Misanthrope au Mouffetard:

http://www.humanite.fr/node/408863